Conférence mondiale 2009 sur l’e-Parlement

  • warning: call_user_func_array() expects parameter 1 to be a valid callback, function '_stormtask_tasks_access' not found or invalid function name in /var/www/ictp2/includes/menu.inc on line 454.
  • warning: call_user_func_array() expects parameter 1 to be a valid callback, function '_stormtask_tasks_access' not found or invalid function name in /var/www/ictp2/includes/menu.inc on line 454.
Date: 
Ma, 03/11/2009 - Je, 05/11/2009
Organization: 
Inter-Parliamentary Union, U.S. House of Representatives, Global Centre for ICT in Parliament

Le Rapport de la Conférence mondiale 2009 sur l’e-Parlement est disponible.

Informations générales

La Conférence mondiale sur l’e-Parlement est le forum annuel des parlements sur la manière dont l’utilisation des technologies de l’information et de la communication peut contribuer à améliorer, d’un point de vue général et technique, la représentation, la transparence, l’obligation de rendre compte l’ouverture et l’efficacité dans l’environnement complexe qu’est celui des parlements.

La Conférence mondiale 2009 sur l’e-Parlement, qui s'est deroulée les 3, 4 et 5 novembre 2009 à la Chambre des représentants des Etats-Unis, à Washington, s’appuie sur les résultats des deux précédentes conférences tenues respectivement à Genève (2007) et à Bruxelles (2008), ainsi que sur les conclusions du Rapport mondial 2008 sur l’e-Parlement.

La Conférence de 2009 a été organisée conjointement par l’Organisation des Nations Unies, l’Union interparlementaire, la Chambre des représentants des Etats-Unis et le Centre mondial pour les TIC au Parlement.

Dans ce cadre, des parlementaires, secrétaires généraux de parlements, du personnel et des responsables parlementaires, ainsi que des experts d’organisations internationales et universitaires travaillant sur les technologies de l’information et de la communication au Parlement/dans les instances législatives examineront les bonnes pratiques, ont échangé des vues sur les dernières tendances et évolutions institutionnelles, comparant leurs expériences, établiront des contacts entre eux, et édifieront des partenariats dans un cadre international.

Structure et thèmes de la Conférence

La Conférence mondiale 2009 sur l’e-Parlement s’est étalée sur deux jours et demi, du mardi 3 novembre, 14 heures, au jeudi 5 novembre, en fin d’après-midi. Elle était articulée autour de trois séances plénières axées sur la politique et de dix séances parallèles, d’ordre technique.

Les trois séances plénières ont porté sur les thèmes suivants :

  • Connecter les parlements et les citoyens : nouvelles technologies favorisant l’ouverture et la transparence
  • En quoi les TIC peuvent-elles renforcer les parlements dans les démocraties émergentes ?
  • Promouvoir la démocratie et la coopération interparlementaire : approche collaborative du renforcement institutionnel au moyen d’un cadre commun d’e-Parlement

Les deux premières se sont déroulées le premier jour dans l’après-midi, tandis que la troisième a précèdé la conclusion de la Conférence, le dernier jour, dans l’après-midi.

Il y avait parmi les orateurs des présidents de parlement et autres parlementaires de haut rang et représentants parlementaires, des représentants gouvernementaux et d’organisations internationales et des experts de renommée internationale. A chaque séance, il y avait une large période pour des débats ouverts avec l’assistance.

Dans l’ordre du jour, les dix séances parallèles ont été regroupées en deux catégories - séances générales et séances spécialisées - afin de mettre en évidence le degré de technicité de chaque séance. Il y avait à chaque séance des présentations de trois ou quatre experts parlementaires, suivies de débats ouverts, de manière à faciliter les échanges de vues entre les différents parlements.

Séances générales:

  • Planification stratégique, gestion et contrôle des TIC : la complexité de l’environnement parlementaire
  • En quoi les sites web parlementaires peuvent-ils servir différents objectifs et répondre aux besoins des différents usagers ?
  • L’utilisation des nouveaux médias dans le cadre parlementaire : enseignements
  • Systèmes de gestion de la documentation législative
  • Technologies propres aux chambres législatives : expériences et tendances

Séances spécialisées:

  • Normes ouvertes pour la documentation parlementaire
  • Mise en œuvre du format XML au Parlement
  • Infrastructure et sécurité : politiques et implications dans le cadre parlementaire
  • Moyens technologiques d’enregistrement et d’établissement des procès-verbaux des travaux en plénière et en commissions
  • Renforcer les services bibliothécaires parlementaires grâce aux TIC

A chaque séance, l’accent était mis sur le point de vue des électeurs et sur leur interaction avec l’institution parlementaire.

La Conférence 2009 a fait l’objet d’une présentation des résultats préliminaires de l’Enquête mondiale sur les TIC au Parlement, ainsi que des principes directeurs et autres outils mis au point pour aider les parlements à évaluer et améliorer leur niveau technologique. Cette manifestation a permis aussi aux milieux parlementaires de se fixer des objectifs. Elle a permis en outre d’obtenir des informations qui serviront à l’élaboration du Rapport mondial 2010 sur l’e-Parlement.

Elle sera ouverte et close officiellement en plénière par les représentants des institutions organisatrices.

Participants

Quelque 400 personnes représentant les assemblées parlementaires du monde entier sont attendues. Les délégations se composeront de dirigeants et autres parlementaires exerçant un pouvoir de décision sur les politiques en matière d’information et de communication, de secrétaires généraux chargés d’encadrer les processus législatifs et autres questions d’organisation, de directeurs des départements des TIC et des services d’information, des administrateurs parlementaires chargés des technologies de l’information et autres experts, ainsi que de représentants des organisations internationales, des bailleurs de fonds et de l’Université.

Afin d’assurer une représentation équilibrée, les coorganisateurs se sont efforcés de trouver des fonds pour financer le déplacement et l’hébergement du personnel parlementaire de pays en développement.

Langues

Les langues de travail de la conférence étaient l’anglais, l’espagnol et le français.

Emplacement

Capitol Visitors Centre (CVC), U.S. House of Representatives
First Street NE at East Capitol Street NE.
Washington, DC
United States

Emplacement

Javascript is required to view this map.
ukash